La Médiatrice (1989)

<– retourner au sommaire

– » Votre vigoureux et magnifique talent s’est exercé, avec la Médiatrice, sur l’une des activité de notre temps ou l’esprit souffle bas et où l’ honneur est moins courant que la combine. Avec quelle ardeur quel entrain, quelle verve, poussant le trait jusqu’à la caricature, vous peignez ces milieux de la publicité et les gens qui la compose ! Comme vos dents se plaisent à déchirer les  » médias « , ou ce qu’on en fait ! Allons,  » l’Imprécateur  » est toujours égal à lui même, et vous m’en voyez ravi. » Lettre à l’auteur – Maurice Druon – 28 août 1989 –

Publicités

4 réflexions sur “La Médiatrice (1989)

  1. ciechelski

    Cher René-Victor Pilhes,
    Comme beaucoup, c’est avec « l’Imprécateur » que je découvre votre oeuvre -et le facteur m’apporte à l’instant « la Position de Philidor »… Scénariste et parfois réalisateur, j’aimerais savoir si les droits de « L’Imprécateur » sont libres et quel éditeur les détient à présent. En effet, si chacun s’accorde sur la puissance visionnaire de cette tragicomédie qui m’évoque le Boulgakov du « Maître et Marguerite », votre roman témoigne aussi d’un sens de la scène et de la construction dramatique qui fait défaut à la plupart des films français contemporains ! J’ai donc quelque espoir d’y intéresser un producteur et pourquoi pas une chaîne de télévision.
    Je vous remercie d’avance et vous prie d’agréer l’expression de mon estime admirative.
    Olivier Ciechelski

    1. renevictorpilhes

      Cher monsieur Ciechelski,
      Je puis enfin vous répondre, mon « internet ariégeois » étant réparé. Les droits sont libres aux éditions du seuil. Mettez-vous en rapport avec Joëlle Bonhout avec qui j’ai déja communiqué à ce sujet. A bientôt peut-être.
      La position de Philidor: une distraction. Mais un véritable roman policier digne de ce nom
      (prix de littérature policière E.Locquart), que j’ai écrit pour le plaisir de feue Simone Gallimard et pour le mien. Droits encore libres au Mercure de France (Isabelle Gallimard). Bon vent et peut-être à un de ces jours. NB: sur l’Imprécateur, il y a des candidats qui rôdent depuis un moment mais je n’ai pris aucun engagements. Avec toute ma sympathie.

  2. olivier ciechelski

    Cher René-Victor Pilhes,
    Je trouve votre réponse à l’instant et tout à fait par hasard ! Pardon pour ce silence involontaire. J’ai proposé une adaptation de « l’Imprécateur » à une société de production de télévision qui a décliné, trouvant le projet « trop cinématographique » -ce qui selon moi s’apparente à un compliment… J’observe maintenant le « marché » des productions, afin de savoir lesquelles seraient les plus à même de faire aboutir le projet. Je vous tiendrai bien évidemment au courant.
    Cordialement,
    OC

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s