Hagiographie ?

Si, à 75 ans, je me suis résigné à parler de moi, à rappeler quelques-uns des si nombreux éloges dont la plupart de mes livres furent l’objet, c’est que mon oeuvre a été gravement blessée, touchée sans doute mais pas coulée, victime de la lâcheté  de ces mêmes critiques qui l’avaient encensée, quand beaucoup de ceux qui l’admirèrent et la hissèrent haut sur le pavois sont morts. Et donc, alors qu’il me reste peu de temps, je dois la défendre moi-même. Après tout, n’est-ce pas, les exceptionnelles critiques et opinions que cette oeuvre suscita, ce n’est pas moi qui les ai écrites. Suis-je devenu si indigne pour qu’on la retire de certaines anthologies ou collections de poche, et qu’on cesse de la référencer sans les ouvrages scolaires et universitaires ? Nous ne sommes plus du tout dans l’hagiographie ou l’auto proclamation mais dans l’autodéfense ultime. Merci de bien vouloir le comprendre et en tirer des conséquences.

René-Victor Pilhes

Publicités

5 réflexions sur “Hagiographie ?

  1. Christophe Le Dréau

    Bonjour,
    j’ai lu récemment votre livre L’imprécateur, que j’ai dévoré, et je vais bientot commencer la lecture de votre livre d’entretiens Les plaies et les bosses.

    Je suis professseur d’histoire, j’enseigneà l’IEP de Paris et à l’Universté de Versailles, et me passionne pour l’histoire de la construction européenne (vous trouverez quelques uns de mes articles et livres en consultant google). Je prépare un article sur les intellectuels de gauche (Sartre en premier lieu) face aux premières élections européennes de 1979 et l’unité européenne. J’ai collecté vos articles dans Le Monde sur le sujet : « L’Empire du Mark » que vous avez publié en 1978, vos prises de positions sur Chevènement, etc…

    Accepteriez-vous de m’accorder un entretien pour discuter de votre engagement politique, de vos prises de positions sur l’Europe en particulier. J’en serai trés honoré.
    Amicalement
    Christophe Le Dréau

  2. arnahud

    bonjour, j’ai lu, dévoré, l’imprécateur, le loum, la rhubarbe, dans la bibliothèque de mes parents il y a 20 ans (j’ai 35 ans).
    Vous dites que les critiques vous ont abandonnés mais c’est impossible que vos lecteurs aient pu oublier ces romans, pour ma part ils m’ont même beaucoup marqué, au point qu’après tout ce temps je puisse encore taper votre nom dans un moteur de recherche et tomber sur votre blog.
    Je m’engage donc à racheter ces romans et à les faire circuler pour vous aider dans votre autodéfense ultime.
    merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s